La taille de votre appartement ne compte pas pour votre chien

J’aborde déjà la question Appartement vs Akita dans notre FAQ, mais elle revient souvent dans les mails que nous recevons.

Je tenais à vous partager cet article écrit par mon amie Margaux du blog Primitif Addict qui illustre parfaitement notre pensée.

Pour commencer, il est nécessaire d’aborder le fond de la question :


Pourquoi plus un chien de maison ou plus un chien d’appartement ?

Qu’est ce qui définit le besoin d’une maison ou d’un appartement ?

La taille du chien ?

Son besoin d’activité physique ?

Sa fonction, gardien, peluche, etc ?

Quand on prend un gros chien, on nous dit souvent que l’on a besoin de place, d’une maison et d’un jardin. Alors un gros Akita devra avoir une grande maison et cela va de soi, un grand jardin. Alors qu’un petit Jack Russel pourra rester en appartement sans problème, c’est un chien qui n’a pas besoin de place…

Heu ok… Il n’y a pas quelque chose qui ne va pas ? Quand on connaît l’Akita, on sait que c’est un chien qui ne se démarque pas par sa vivacité, alors que le Jack, lui, est réputé pour sauter partout et déborder d’énergie.


L’Akita Inu est en effet réputé pour être une race supportant très bien la vie en appartement. Je pense que cela s’explique par le fait qu’il soit très calme en intérieur (à prendre avec modération en fonction des individus). Il passe généralement une grande partie de sa journée allongé, mais non loin de ses humains de préférence…

Pour le chien-loup de Saarloos, c’est tout le contraire ! On dit de lui qu’il est destructeur, difficilement propre en intérieur et qu’il supporte mal la solitude.

Mais selon moi, tout est basé sur un équilibre, celui du respect des besoins – comme je le rabâche à chaque futur propriétaire d’un chiot né chez nous -.


La taille d’une maison et le fait d’avoir un jardin n’est qu’une notion humaine.

Les chiens ne sont pas matérialistes et la taille de votre maison lui importe peu en réalité. Ce qui lui importe c’est d’avoir tous ses besoins comblés.

On sait que le chien a besoin de 5h d’activité par jour pour être heureux. Et ces 5 heures se décomposent de cette façon :

  • 1h d’activité physique
  • 1h d’activité mentale
  • 1h d’activité de mastication
  • 1h d’activité de vocalisation
  • 1h d’activité sociale

C’est évidemment très schématisé car tous les chiens ont des besoins différents et parfois certains chiens ont besoin de plus de mastication que d’autres etc. et comblent leurs jauges de façon différente.

Dans ces besoins on remarque deux activités essentielles : physique et mentale. C’est là qu’est la confusion. Les humains pensent qu’en laissant un chien dans un jardin il comble ses activités physiques et mentales.


J’en profite pour rajouter que pour identifier les besoins d’un chien, il est important de prendre en compte sa race (pour quelles raisons a t-elle été créée par l’humain ? quelle est son utilité ? son histoire ?) mais aussi sa lignée (d’où l’importance de les maîtriser en tant qu’éleveur…) et enfin savoir comprendre ce qu’exprime notre chien (ou chiot) directement.

Les besoins varient donc d’un individu à un autre, même au sein d’une fratrie. C’est une des raisons pour laquelle nous proposons un ou plusieurs chiots à l’âge de 6/7 semaines en fonction des tempéraments et de vos attentes.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de Primitif Addict pour lire l’article complet !

, , , , , ,

Une réponse à “La taille de votre appartement ne compte pas pour votre chien”

  1. Jun 8 mars 2017 at 21 h 04 min # Répondre

    Bonjour!

    En effet, j’ai l’impression que les reproches que certaines personnes peuvent faire à l’égard de l’espace de vie proposé au chien ne prennent pas en compte un composant essentiel:Je pense que le chien est à la recherche de communication et de présence. Et cela quel que soit la superficie du lieu de vie. « Offrir » un espace plus important peut nous faire penser à tort qu’il aura plus d’espace pour se dépenser, mais ça nous facilite la tâche car « il a un graaaand jardin, plus la peine de le sortir!.. »
    Mais du coup, moins de ballade, moins de partage,moins de stimulis… Pas top :/

    Pour ma part, quand j’annonce vouloir avoir un akita inu dans mon petit appart’, il me faut quelques minutes de dialogue pour transformer des regards parfois horrifiés en regards (pas forcément) convaincus.

    A ceux là, j’aime bien rappeler que justement! Ce n’est pas parce que je serai en appart que je vais devoir le sortir régulièrement, mais parce que il en a besoin, et que j’ai envie d’approfondir mon lien humain/chien.

Laisser un commentaire