Contrat d’élevage

Définition : La chienne ou le chien appartiennent simultanément à l’éleveur en plus de leur famille. Ils vivent en famille toute leur vie, excepté lors de leur utilisation en reproduction chez l’éleveur.

La copropriété est un sujet très discuté en élevage. Certains éleveurs ont effectivement abusé de leurs droits, d’autres ont vu leurs chiens disparaitre… Pourtant, un accord équitable peut apporter des avantages non négligeables. 

Il faut savoir que ce type d’accord doit réellement être basé sur la confiance et l’honnêteté. Par ailleurs, l’idée ne m’est venue qu’après avoir discuté avec une amie (elle se reconnaîtra), qui s’intéressait au milieu des expositions canines et de l’élevage sans pour autant oser se lancer seule, sans expérience.

saarloos-akita-inu-copropriete-elevage

Cheminement

De mon côté, je planifiai le prochain mariage de ma chienne Chiyo. Il était initialement prévu qu’une petite femelle de ce mariage prometteur reste à la maison. Mais cette même année, Ikue est venue nous rejoindre… ce qui faisait déjà 2 chiennes à gérer, qui plus est un chiot de 6 mois.

L’aventure allait donc s’arrêter là, à moins que… nous options pour la copropriété. Quelques mois plus tard, en 2014, 2 femelles sont nées de la dernière portée de Chiyo.


Jun-ai no Natsu est notre première sélection d’élevage. Elle est notre première copropriété et elle a rejoint nos amis Évane et Gaëtan. Elle a eu la chance de grandir et vivre comme chienne unique. Elle a eu sa première portée à nos côtés, et une deuxième est en prévision.

Une deuxième femelle en contrat de copropriété, bringée cette fois, est arrivée de Roumanie en 2015. Yasuko vie chez amie chère qui est très enthousiaste à ce projet. Nous nous arrêterons là pour l’instant concernant les chiennes, afin de nous faire plus d’expérience sur ce type de fonctionnement.

Depuis, nous fonctionnons en contrat d’élevage avec plusieurs mâles qui sont arrivés d’Italie et Russie (Ydjin, Takeo et Tei Tei), ce qui nous permets d’élargir et de faciliter considérablement nos projets de mariages.


Projets

Je continue ainsi mon projet d’élevage à petite échelle (avec peu de portées par an) sans jamais dépasser quelques chiens à la maison. J’ai besoin de développer une certaine relation avec chacun d’entre eux. Nos chiennes vivent majoritairement auprès de nous et nous ne pouvons pas concevoir les choses autrement. De plus, je ne me sentirai pas capable de satisfaire 100% des besoins d’une vingtaine de chiens, l’élevage n’étant pas ma seule activité.

Mon objectif est de sélectionner soigneusement des lignées (chose difficile en Akita Inu avec des maladies non testables), de beaux chiens et de voir grandir des chiots les plus équilibrés possible…


Dans le cas des chiennes, l’idée est de respecter au maximum leur bien-être. Les familles, quant à elles, suivront naturellement l’expérience de très près. Quand aux mâles, la contrainte est moindre, puisque leur rôle auprès de nous n’est que de quelques jours par an, tout au plus.


Concrètement, ça change quoi ?

Les chiennes ou chiens en contrat d’élevage ne seront en toute logique pas directement visibles à l’élevage, même si nous nous rencontrerons régulièrement.

Ils sortiront néanmoins en expositions canines et vous pourrez les rencontrer lors de ces occasions. Il est également possible de nous rejoindre lors de nos promenades ou rencontres, car il est évident qu’ils sont placées dans les environs – toujours en Alsace ou aux alentours -.

, , , ,

Pas de commentaires actuellement

Laisser un commentaire