BIENVENUE

  • Chiots disponibles
    Il faut croire que les « on-dits » sont vrais. À savoir que la conjoncture actuelle est qu’il y a plus de chiots que de familles sérieuses et prêtes à les accueillir. De nombreux bons éleveurs réduisent leur cheptel, annulent des mariages prévus… par peur de ne pas trouver preneurs pour les chiots. En parallèle, les annonces de particuliers sur Leboncoin pullulent : des mariages pas du tout étudiées, sans aucune sélection, qui n’ont en réalité aucun « but » si ce n’est de produire des chiots qui ressemblent a des Akita. Trêve de paroles, je vous présente nos derniers chiots encore à la recherche de leurs familles. Iwami Iwami est une fille de Kyokkō et Ryūsei. Elle est née le 14 décembre 2023, et fêtera donc ses 2 mois demain. Ils sont 9 chiots dans la portée, et dans l’ensemble plutôt actifs. Mais Iwami est l’une des plus calmes. C’est une petite chienne très attachante, respectueuse des autres chiens et très avenante avec les humains. Elle a été testée chats et est OK de ce côté là également. Mogami – ELLE A TROUVÉ SA FAMILLE Mogami est une fille de Anzu et Tenzanryuu (un mâle Japonais qui vit en Espagne). Elle est née le 05 novembre 2023, et à donc à ce jour 3 mois et 1 semaine. Elle est partie dans une première famille à l’âge de 8-9 semaines, mais est revenue à l’élevage âgée de 3 mois. Mogami n’a absolument aucun « problème », sa première propriétaire a fait ce que l’on appelle maintenant un « Puppy blue » ou « Syndrome du puppy maudit« . Ne s’y attachant pas au fil des semaines, elle a préféré la ramener afin qu’on lui trouve une autre famille. Mogami vit à ce jour en famille d’accueil à Belfort qui s’investit dans sa socialisation. Elle est exemplaire avec les chats, à l’aise en ville, la marche en laisse est largement acquise, et propre pour un chiot de son âge. Shinano – SOUS OPTION Shinano est ma sélection d’élevage sur la portée de Anzu et Tenzanryuu. C’est une soeur de Mogami (ci-dessus). Née le 05 novembre 2023, elle a 3 mois et 1 semaine. Avec beaucoup de réflexion, j’ai décidé de ne pas la garder à l’élevage. Si l’opportunité se présente, elle peut partir à moindre frais sous contrat d’élevage, ou dans un élevage familial avec qui je pourrai collaborer. Sinon, elle sera proposée en famille. Nano est une chienne assez vive, sensible mais pas craintive. Elle est très souple avec les autres chiens, respectueuse, et câline avec les humains. Informations importantes : Les parents de nos chiots ont tous les tests de santé recommandés par notre club de race (CFCNSJ). Tous nos chiots sont LOF (évidemment) à jour de vaccination, identifiés par puce électronique, vermifugés correctement depuis leur naissance, socialisés à différents environnements mais aussi aux chats, enfants, personnes âgées etc. Ils partiront avec un Kit chiot comprenant une formation en ligne à faire pour se préparer à leur arrivée, mais aussi plein d’accessoires utiles et personnalisés à l’effigie de l’élevage. N’oublions pas le guide d’élevage, véritable bible du chien, rédigé soigneusement avec mon amie Amandine de KAMIK.  Le prix de nos chiots se situe entre 2000 et 2500 euros tout compris. Choisir un chiot de notre élevage représente des engagements : celui de se laisser accompagner mais aussi de donner des nouvelles de temps en temps.  Contactez-nous par mail pour plus d’informations.
  • Hommage à Himitsu
    L’élevage est en deuil… Himitsu nous a quitté brutalement dans la nuit de samedi à dimanche. Une embolie pulmonaire l’a emporté, elle, et ses petits. Nos coeurs sont brisés, le miens, mais aussi celui de mes parents chez qui elle vivait depuis 2020. Comme certains le savent, Tsu était l’une de mes préférés. Himitsu, tsutsu, tsupinette… elle était l’incarnation de la douceur et la gentillesse. Une chienne unique, qui a élevé trois portées, les siennes mais aussi la dernière de Dei. Elle m’a offert Kaeko et Tsuki qui restent à mes côtés. La vie est un cadeau. Sachons apprécier ceux que nous aimons… Vous comprendrez que nous n’attendons plus de chiots pour cet été. Ceux de Kaeko sont réservés (option à confirmer sur la dernière poils-longs). Les prochains chiots seront ceux de Tsuki et ceux de Kyokkō si tout va bien. Nous avons donc un peu de temps avant de recevoir les prochaines visites en vue de réservation. Merci de votre compréhension.
  • Parlons de l’Akita en Live
    J’ai eu l’honneur d’être contactée par Fiona, éducatrice comportementaliste, pour réaliser un live. Vous avez l’opportunité de le visualiser en rediffusion via ce lien. Au programme : une introduction sur mon parcours, sur notre élevage mais aussi et surtout une présentation complète de l’Akita inu. Bon, je vous conseille de prendre votre temps, car il dure plus d’une heure ! À croire que j’ai du mal à m’arrêter quand il s’agit de parler de ma passion 😀 
  • Les chiots nés ce mois de novembre
    Les chiots des 3 portées attendues sont nés ce mois de novembre ! Contre toute attente, ayant vu 4 chiots à l’échographie, Himitsu a finalement mis bas d’une seule petite femelle blanche le 8 novembre. Cette dernière nous a quitté brutalement à l’âge de 14 jours, nous rappelant la dure Loi de la Nature… que le coeur et la raison ignore. Sur un ton plus joyeux, je vous annonce la seconde mise bas le 21 novembre, celle de Dei ! Ils sont au nombre de 7, 3 femelles (deux rousses et une bringée) et 4 mâles (1 roux et 3 bringés). Les chiots sont tous réservés, et si tout va bien, une femelle restera à l’élevage pour prendre la relève de Dei qui sera mise à la retraite. Il s’agit aussi des derniers chiots de Takeo chez nous. Un article lui sera écrit en hommage à sa grande carrière de reproducteur à l’élevage ! Enfin, la troisième portée, celle de Tsuki, a vu le jour le 25 novembre. 4 chiots : 1 femelle bringée, 1 femelle rousse et 2 mâles bringés poils-longs. Il s’agit de la première portée de Tsuki mais aussi celle du papa qui n’est autre que notre jeune champion Européen, Koji ! >>Voir la page de la portée.
  • Visites d’élevage
    Si vous nous avez déjà contacté, vous le savez, la visite d’élevage est un pré requis non négociable pour réserver un chiot, qu’il soit né ou à naître. Mais comment se passent-elles ?
  • L’Amelogenesis Imperfecta
    L’amélogenèse imparfaite (AI) constitue un groupe d’anomalies du développement affectant la structure et l’apparence clinique de l’émail de toutes ou de quasiment toutes les dents, de façon plus ou moins identique. L’AI peut être associée à d’autres anomalies morphologiques ou biochimiques. L’affection est source de problèmes fonctionnels et d’inconfort, mais elle peut être prise en charge précocement, à la fois de manière préventive et réparatrice. Lorsqu’un chien est atteint, il faut préserver ses dents au maximum avec des soins, en choisissant des activités masticatoires adaptées et en surveillant l’apparition du tartre. Il s’agit d’une maladie héréditaire, aussi bien humaine que canine, présente chez toutes les races de chiens. Néanmoins, elle prend de l’ampleur chez nos Akita. Fort heureusement, il existe un test génétique qui permet de déterminer si nos chiens sont porteurs de ce gène récessif pour choisir les mariages en fonction. En effet, l’hérédité autosomique récessif signifie que l’un des partenaires doit être atteint ou bien que les deux partenaires doivent être porteurs pour avoir des chiots eux-mêmes atteints. Nous avons donc commencé à tester nos chiens. Après recherches, le laboratoire qui s’avère le plus fiable est Genomia, en République Tchèque. Le principe est simple, on prélève l’ADN par bossette dentaire, on envoie le tout par voie postale et on prend note du résultat. Le test coûte 60 euros sans compter les frais de port (voir frais vétérinaire pour le prélèvement). Encore des frais me direz-vous… oui, sauf que cette maladie peut être très handicapante si les soins apportés ne sont pas là, surtout avec un chien vieillissant. Savez-vous que la part d’animaux sauvages qui meurent suite à des problèmes dentaires est très importante ? Les dents servant à s’alimenter correctement, la survie est directement liée. Les premiers résultats sont très satisfaisants : Takeo et Tsu sont sains (tous les enfants le sont donc aussi, y compris Kaeko) ; Dei est saine ; Waka est porteuse saine. Il faudra donc la marier uniquement avec des mâles sains, pour éviter qu’un chiot soit atteint.

Propulsée dans le monde canin avec Chiyo, ma première chienne, l’Akita Inu est une passion depuis plus de 15 ans. Ikue, chienne-loup de Saarloos nous rejoint 6 ans plus tard, par pur désir d’en apprendre plus sur le comportement canin, en particulier des chiens dits « primitifs ».

J’ai la chance d’avoir fait de nombreuses rencontres qui m’ont apporté de l’expérience, mais j’ai aussi énormément appris dans mes formations notamment celle de CynologisteTM. Il aura fallu 8 ans et plusieurs étapes avant de créer véritablement l’élevage TENSHIYO KENSHA en 2016.

J’attache une grande importance au bien-être de chaque chien, à la satisfaction de tous leurs besoins, ainsi qu’à la socialisation des chiots qui fait une grande partie de notre réputation.

Nous avons choisi d’installer notre petit monde dans une région vallonnée et forestière qu’on appelle le Jura Alsacien.